Officier Semi-Direct

Le concours Officier de Gendarmerie Semi-Direct (OG SD) est un concours qui s’adresse exclusivement aux sous-officiers de gendarmerie. Il a lieu une fois par an, entre les mois de janvier et avril.

Le concours OG SD est un concours interne. Pour le passer, vous devrez répondre aux conditions suivantes :

Au 1er janvier de l'année du concours

  • être âgé de 36 ans au plus ;
  • avoir accompli au moins six ans de services civils et militaires en qualité de sous-officier de gendarmerie ou dans un corps de catégorie B.

Avant la 1ère épreuve du concours

  • être sous-officier de carrière de gendarmerie.

À la date d'admission à l'EOGN :

  • être titulaire d'une licence de l'enseignement supérieur (général ou technologique), d'un autre titre ou diplôme classé au niveau II (niveau 6  nomenclature européenne), d'un titre ou diplôme reconnu comme équivalent à ces derniers ou d'un titre professionnel dont la liste est établie par arrêté du ministère de l'Intérieur.

Attention, vous ne pouvez pas vous présenter plus de trois fois au même concours.

Dérogations à l’âge, au diplôme ou au sport

Vous avez un ou des enfants, êtes sportif de haut niveau ou justifiez d’une expérience de volontariat dans les armées ? Lors de la constitution de votre dossier, vous devrez ajouter le(s) formulaire(s) suivant(s) et les pièces justificatives nécessaires pour bénéficier de dérogations.

Vous êtes militaire blessé en service ou en congé maternité ? Vous pouvez être dispensé d’une ou de plusieurs épreuves de sport.

Les inscriptions se font en ligne. Elles ouvrent entre septembre et décembre. Pour constituer votre dossier, vous devrez déposer dans votre espace candidat les documents suivants :

  • une lettre de motivation (manuscrite ou non) adressée au ministre de l'Intérieur ;
  • un certificat médical militaire délivré par un médecin militaire mentionnant l'aptitude à servir dans le corps des officiers de gendarmerie et l'absence de contre-indication à la pratique des épreuves sportives du concours, datant de moins d'un an à la date du dernier jour des épreuves d'admission.

À ces documents viendront s’ajouter votre Fiche Individuelle de Renseignements (FIR) et les feuilles de notes des trois dernières années, renseignées par la Direction des Personnels Militaires.

L’admissibilité se déroule aux alentours du mois de janvier en région parisienne. Vous aurez à passer deux épreuves :

Épreuve de culture générale

4 heures, coef. 25, note éliminatoire inférieure à 5/20

L'épreuve de culture générale consiste en une dissertation sur un sujet d'ordre général relatif à l'évolution des idées et des faits politiques, économiques et sociaux en France et dans le monde depuis le début du XXe siècle.

Cette épreuve a pour but d'apprécier vos connaissances générales, vos idées personnelles et vos qualités de style ainsi que vos capacités d'analyse et de méthode.

Épreuve à option

3 heures, coef. 15, note éliminatoire inférieure à 5/20

Cette épreuve est obligatoire. Vous aurez le choix entre :

  • une synthèse de dossier : rédaction d’une note de 600 mots, structurée et objective, sur un sujet d’ordre général ou professionnel ;
  • une épreuve de mathématiques : argumenter, analyser et démontrer pour rédiger un devoir sur un programme défini (statistiques, fonctions, géométrie, probabilités) ;
  • un cas concret professionnel : rédaction d’un devoir sur une question générale tenant à une situation professionnelle concrète en faisant appel à des connaissances relatives à la tactique, aux moyens de la gendarmerie nationale, à la réglementation, à la législation, à la gestion des ressources humaines et à la mise en œuvre des matériels en service.

La phase d’admission se déroule à l'Ecole des Officiers (EOGN) à Melun sur deux journées non consécutives entre les mois de mars et avril. Elle comporte plusieurs épreuves :

Entretien individuel avec un psychologue

Non noté

Destiné à éclairer le jury votre adaptabilité à la carrière d’officier, cet entretien ne nécessite aucune préparation particulière et comprend des tests dématérialisés et un entretien oral.

Épreuve d'aptitude générale

20 minutes de préparation, 30 minutes d’entretien, coef. 20, note éliminatoire inférieure à 8/20

À partir d’un sujet de culture contemporaine tiré au sort, vous exposerez vos idées et dialoguerez avec un jury.

Cette épreuve vise à mettre en valeur votre personnalité, vos motivations ainsi que votre culture générale, tout en évaluant vos facultés d'expression et de raisonnement et votre équilibre émotionnel.

À noter :

Vous avez la possibilité de tirer un second sujet. Le temps du choix entre les sujets sera cependant décompté de votre temps de préparation.

Épreuve de connaissances professionnelles

20 minutes de préparation, 30 minutes d’entretien, coef. 25, note éliminatoire inférieure à 5/20

Cette épreuve vise à vérifier vos connaissances relatives à l’organisation générale de la défense en France, au droit pénal et à certains textes professionnels, dont la liste est diffusée annuellement. Vous devrez exposer vos idées pendant 10 minutes sur un sujet tiré au sort, et serez ensuite interrogé pendant le temps restant par le jury.

La liste des textes professionnels est disponible sur l'intranet Gendarmerie.

Épreuve de langue étrangère

20 minutes de préparation, 30 minutes d’entretien, coef. 5, pas de note éliminatoire

Vous pouvez choisir entre les langues anglaise, allemande, espagnole ou italienne. Après tirage au sort du texte support de l'interrogation (généralement un article de presse), vous devrez traduire un texte en français, puis commenter ce texte et dialoguer avec le jury dans la langue étrangère que vous aurez choisie.

Épreuves sportives

Moyenne des notes affectée du coef. 10, note éliminatoire inférieure à 7/20

Les épreuves sportives ont pour but d’évaluer votre résilience, votre capacité à vous dépasser et votre résistance physique, en prévision des situations que vous pourriez rencontrer à l’école de gendarmerie et plus tard, dans le cadre de vos fonctions.

L’épreuve sportive consiste en : 

  • une épreuve de natation : 50 mètres chronométrés en nage libre (lien vers barème) ;
  • une épreuve de course de demi-fond : 3 000 mètres sur piste d’athlétisme ;
  • une épreuve de tractions ou d’appuis faciaux et épreuve de gainage ventral.

Seuls les mouvements exécutés correctement (corps rectiligne) sont comptés.

Dispense possible pour blessés en service et femmes enceintes.

Admis

À partir de la décision d’admission, vous êtes pris en charge par l’EOGN, qui vous convoquera pour une incorporation en août. Vous serez également convoqué pour une visite médicale d’incorporation dès l’arrivée en école.

Liste complémentaire

Activée jusqu’à deux mois après la date d’incorporation.

Les métiers de l'officier sur le terrain