Département Atteintes aux Personnes

 

Le Département Atteintes aux Personnes (DAP) est composé d’un officier, de douze sous-officiers et d’un gendarme adjoint volontaire, au service des enquêteurs et magistrats.

Il met à disposition les profils variés de ses enquêteurs formés aux diverses techniques d’enquête : « unité de recherches », « enquêtes complexes », audition mineur protocole « NICHD », PROGREAI, traitement de la vidéo « Briefcam » et/ou détenteur de qualifications diplômantes en « victimologie clinique », « criminologie » et « emprise mentale ».
De compétence nationale (articles 15-1 et R15-22 du CPP).
Les enquêteurs ont ainsi pour mission principale de constituer un appui aux unités de terrain, avec la coordination des moyens opérationnels et techniques du Pôle Judiciaire de la Gendarmerie Nationale, projetable sur l'ensemble du territoire en assistance et/ou co-saisines, dans le domaine des atteintes aux personnes les plus graves.


► Détection de phénomènes sériels à partir des différentes sources et bases nationales et internationales
► Rapprochements sur les dossiers concernant les diverses atteintes liées aux personnes via la consultation des messages gendarmerie, police, Europol, C.C.P.D., offices centraux, etc...
► Conseils et orientation (canevas d’audition victimes et mis en cause ...)
► Déplacements au profit des unités (assistances et co-saisines notamment dans le domaine des cold case, parcours de vie et emprise mentale/dérives sectaires,..)
► Alimentation, consultation de la base CADDIS afin de réaliser à la demande des unités ou d’initiative des rapprochements lors de la découverte de corps quelles qu’en soient les circonstances
► Réalisation de parcours de vie dans le cadre des différentes thématiques traitées

 
LES DOMAINES DE COMPÉTENCES

 

► Groupe Atteintes Physiques Sexuelles

•    les faits d'agressions physiques graves et/ou à caractère sexuel, d'enlèvement et/ou de séquestration, d'actes de torture et de barbarie,
•    le parcours de vie ayant pour but de retracer aussi précisément que possible l’itinéraire dans le temps et l’espace d’un mis en cause susceptible d’avoir commis des faits sériels.


► Groupe Emprise Mentale

•    les faits d'emprise mentale et les déviances associées.


► Groupe Crimes violents et Guichet de la Division des Affaires Non Élucidées

•    les disparitions inquiétantes de personnes ou de criminels en fuite ;
•    les découvertes de cadavres non identifiés ;
•    l'ensemble des faits d'homicides volontaires ;
•    prise en compte et traitement des affaires non élucidées ;
•    avec la particularité d’être détenteur de la base sérielle CADDIS* « Cadavres non identifiés et personnes disparues » selon le décret en date du 22/11/2013.

Actualités


Les experts du PJGN à Satory pour l’Edition spéciale du 14 juillet sur France2

VU SUR FRANCE 2 : " Reconstitution d'une scène de crime en direct"

Le PJGN impliqué lors de contrôles coordonnés d'envergure

Le 9 juin 2021 était organisée une vaste opération de contrôle...

Des travaux de recherche universitaires co-financés par la Gendarmerie : pourquoi pas le vôtre ?

La Gendarmerie a décidé de co-financer des travaux de recherche universitaires...