Qu'est ce qu'un explosif ?

L’utilisation des explosifs à des fins criminelles est relativement récente. Leur essor soudain a eu lieu à l’occasion de la 3ème révolution industrielle : celle des nouvelles technologies de l’information et de la communication. Pourquoi alors, avoir recours à des produits difficiles à élaborer, souvent instables, et qui demandent un certain savoir faire pour leur mise en œuvre ?

L’utilisation d’armes conventionnelles paraît de prime abord plus simple, moins coûteuse, moins risquée à tout point de vue (accidents et poursuites judiciaires). En effet, les conflits et les guerres civiles n’ont jamais été aussi nombreux et beaucoup d’armes de toute nature y sont présentes. Leur négoce illicite incontrôlable représente d’ailleurs un souci majeur en terme de criminalité.

C’est avant tout dans la nature même des explosifs qu’il faut chercher la réponse à cette question. Excités par différents moyens, ils se dégradent dans une combustion plus ou moins violente, qui entraîne elle même des dégâts plus ou moins importants.

Ce sont ces dégâts occasionnés qui sont recherchés par leurs utilisateurs, qu’ils soient criminels, terroristes ou tout simplement inconscients.

  

Afin d’en apprendre davantage sur les explosifs et les phénomènes engendrés par les explosions, laissez vous guider à travers ces quelques chapitres.

Qu'est ce qu'une explosion ?

Une explosion est une réaction chimique ou physique s’accompagnant d’un important dégagement d’énergie en un temps très court.

Elle se caractérise le plus souvent par les effets suivants :

     - une onde de pression statique appelée « onde de choc »

     - une onde de pression dynamique appelée « vent » ou « souffle »

     - un dégagement de chaleur ou « Flux thermique ».

  

   

Qu'est ce qu'un explosif ?

Les explosifs sont des corps ou mélanges de corps susceptibles, sous l’effet d’une excitation appropriée, de se décomposer en donnant naissance, en un temps très court, à un grand volume de gaz à température et pression très élevées.

 

Quels sont leurs modes de décomposition ?

Les différents modes de décomposition des explosifs sont dus à leur vitesse de transformation. On distingue :

La combustion

Les substances explosives, enflammées à l’air libre ne font que brûler sans produire d’effets mécaniques. La vitesse de transformation est très faible: moins d’un mètre par minute.

La déflagration

La déflagration est une combustion rapide de la substance explosive, qui se traduit par une onde de choc dans l’atmosphère. On dit que l’explosif déflagre. La vitesse de transformation est supérieure à 340 mètres par seconde dans l’air.

La détonation

La détonation est une réaction de décomposition extrêmement rapide qui engendre une onde de choc dans la substance elle-même. La vitesse de transformation est généralement comprise entre 2 000 et 9 000 mètres par seconde dans l’air.

  

Quels sont les différents types d'explosifs ?

Deux types d'explosifs sont à différencier.

Les primaires

- Ils prennent facilement le régime de la détonation sous l’effet d’une faible action (Choc, fils rougis, étincelle…) ;

- Leur vitesse de détonation est de l’ordre de 5000 m/s ;

- Ils constituent l’élément essentiel des amorces, des détonateurs ;

- Leur rôle est de provoquer la détonation des explosifs secondaires ;

- Les principaux explosifs primaires sont :

     - le fulminate de mercure,

     - l’azoture de plomb,

     - le styphnate de plomb,

     - le tétrazène.

Les secondaires

- Ils sont disposés, dans toute chaîne explosive, à la suite d’un explosif primaire ;

- Leur vitesse de détonation varie entre 2000 et 9000 m/s ;

- Ils prennent le régime de la détonation sous l’action initiale de cet explosif primaire ;

- Les principaux explosifs secondaires sont:

     - la pentrite (Pain de plastic),

     - la tolite,

     - l’hexogène …

     - les dynamites,

     - les Gel-Bouillie …

    

Quelle est la classification des explosifs ?

Les explosifs sont également classés en trois catégories : les explosifs industriels, militaires et ceux de fabrication artisanale.

A titre de comparaison, pour obtenir un même effet, il faut :

   

  

Les explosifs industriels

Les explosifs industriels sont des produits définis pour leur sécurité de fabrication et d’utilisation. Les quantités produites sont importantes et de l’ordre de 50 000 tonnes par an. Ils ont des durées de vie limitées, de l’ordre d’une année.

Ces explosifs représentent une part importante du marché des explosifs. Ils sont utilisés pour extraire des minéraux, percer des roches, la destruction d’ouvrage ou déclencher des avalanches. Les plus connus sont les dynamites (dynamites gomme, dynamites plastiques, dynamites pulvérulentes) qui sont commercialisées sous la forme de cartouches cylindriques soit en papier soit en film plastique. Toutefois, à l’heure actuelle les explosifs de type Gel-Bouillie-Emulsion (mélange à base de nitrate d’ammonium) sont les plus utilisés. Ceux-ci sont également commercialisés sous la forme de cartouches cylindriques mais peuvent être livrés en vrac par camion citerne directement sur les chantiers. Les emballages portent des inscriptions permettant d’identifier l’origine et la date de fabrication, le numéro d’agrément et le numéro de lot. Il existe aussi les explosifs nitrates-fiouls ou ANFO.

 

ANFO Dynamite Gomme 
Dynamite
Emulsion

   

Les explosifs militaires

Les explosifs militaires sont des produits d’autant plus sophistiqués qu’ils sont employés dans des systèmes d’armes coûteux. Ils ont une durée de vie importante. Il existe une gamme très variée de produits (produits purs ou mélanges explosifs) destinés à répondre à des besoins militaires précis.

Les principaux explosifs qui forment les constituants de base de ces mélanges sont : le trinitrotoluène (TNT), l’hexogène (RDX), la pentrite (PETN), l’octogène (HMX) et le tinitrophénylméthylnitramine (Tétryl).

Ces explosifs peuvent être employés sous forme de pain de plastic (pentrite additionné d’un plastifiant) ou de pain de tolite. Ils sont également utilisés pour le chargement de nombreuses munitions : grenades, obus, roquettes, mines … .

Ces explosifs purs peuvent être mélangés :

     - soit entre eux pour obtenir des produits plus performants (exemple de la pentolite qui est un mélange de tolite et pentrite),

     - soit avec des corps inertes (lubrifiants, plastifiants, …) qui permettent de pouvoir être malaxés (pain de plastic, octocire, …),

     - soit avec des minéraux comme l’aluminium pour accroître l’effet de souffle (hexal).

  

PEP 500
TNT
   Pentrite

  

Les explosifs artisanaux

Les explosifs artisanaux sont des explosifs « fait maison » à partir de produits précurseurs (produits disponibles dans le commerce pouvant être utilisés d'une manière détournée pour la fabrication illicite d'explosifs).

Ces substances explosives de fabrication artisanale peuvent prendre toutes les formes et leur qualité est fonction des personnes qui les fabriquent. Ce sont des produits dangereux du fait que presque aucun contrôle de faisabilité/fiabilité n’est effectué sur des « recettes » qui sont diffusées notamment par le biais d’internet.

Ces explosifs peuvent faire long feu ou s’auto-amorcer de manière non contrôlée. Certaines « recettes » sur internet sont fausses et uniquement destinées à faire exploser l’engin artisanal dans les mains de la personne qui tente de confectionner un tel explosif.

Actualités


Les produits de marquage codés au service de la santé

Dans le cadre de la pandémie Covid 19, les experts de l'IRCGN ont apporté...

Les experts du PJGN à Satory pour l’Edition spéciale du 14 juillet sur France2

VU SUR FRANCE 2 : " Reconstitution d'une scène de crime en direct"

Le PJGN impliqué lors de contrôles coordonnés d'envergure

Le 9 juin 2021 était organisée une vaste opération de contrôle...