[COVID-19] Le plan de continuité d'activité du PJGN

L’épidémie de COVID-19 a des répercussions sur toutes les organisations, entreprises et administrations.

Acteur régalien, force militaire de sécurité, la Gendarmerie se doit de maintenir son activité dans les circonstances exceptionnelles auxquelles nous faisons face.

Le PJGN étant un acteur clé de la lutte contre le crime, il se doit lui aussi de maintenir son activité à un niveau compatible avec les circonstances du moment et les besoins des enquêteurs.

C’est pourquoi un plan de continuité d’activité (PCA) a été mis en place

pour que le service rendu aux enquêteurs

et, in fine, à la population,

souffre le moins possible des circonstances actuelles.

Malgré les circonstances, l’activité du pôle se poursuit tout en prenant en compte plusieurs éléments :

> l’indispensable et prioritaire souci de préserver la santé de chacun de ses membres. Pour cela, des consignes ont été diffusées à chacun, afin de prendre soin de soi, de ne pas contaminer ses camarades, et de ne pas engorger les services médicaux.

> la nécessité qu’ont les parents de garder leurs enfants à domicile pendant toute la durée du confinement.

> le besoin de la Gendarmerie de ne pas, durant l’épidémie, laisser le terrain libre aux criminels.

L’activité du pôle peut ainsi se poursuivre, dans des conditions adaptées à la situation : 

Adapter ses activités aux circonstances signifie que le pôle respecte pleinement les consignes gouvernementales de restriction de la circulation. Le commandant du pôle et les chefs de service ont ainsi délivré des autorisations de déplacements professionnels à tous ceux qui, chaque jour, viennent travailler à Pontoise : (justificatif de déplacement professionnel)

Du fait des restrictions de circulation existantes, et afin également de parer les éventuelles atteintes de ses membres par le virus, le PJGN a formalisé un plan de continuité d’activité, décliné dans chaque service, chaque division et chaque département qui le compose. Le SGDSN propose un guide pour rédiger un PCA.

Chaque jour, en deux ou trois bordées (selon les départements) qui ne se croisent pas, des équipes du PJGN sont en poste, pendant que d’autres travaillent à domicile dans la mesure où leurs travaux d'expertise le permettent.

Cela nécessite une nouvelle organisation et montre également la faculté d’adaptation inhérente au pôle.

Toutes ses activités sont maintenues,

et s’il lui fallait se projeter en un point quelconque du territoire national,

le PJGN répondrait présent.

------

A lire aussi...

> Le plan d'activité de continuité décrypté #en1000Mots

------

> Toutes les réponses aux questions que vous vous posez sur le Coronavirus COVID-19 

Actualités


Les produits de marquage codés au service de la santé

Dans le cadre de la pandémie Covid 19, les experts de l'IRCGN ont apporté...

Les experts du PJGN à Satory pour l’Edition spéciale du 14 juillet sur France2

VU SUR FRANCE 2 : " Reconstitution d'une scène de crime en direct"

Le PJGN impliqué lors de contrôles coordonnés d'envergure

Le 9 juin 2021 était organisée une vaste opération de contrôle...