Les vrais "Experts" : Les "Dexter" ou gendarmes qui lisent dans les traces de sang

Le quotidien "20 Minutes" découvre les métiers des experts de la gendarmerie nationale cet été.

Ce premier volet permet de découvrir le métier des morpho-analystes de l'IRCGN. Cette unité est en charge d'analyser les traces de sang découvertes sur une scène de crime. Cette science criminalistique s’appuie sur des principes hérités de la chimie, de la biologie et de la dynamique des fluides.

credit photo: a/c Coté Guillaume / PJGN

La série télévisée "Dexter" a permis de mettre en en lumière ce domaine si particulier de la criminalistique. Cependant, la réalité n'a rien à voir avec la fiction et c’est la seule femme morphoanalyste de France qui l’explique et qui assure cette visite au sein de ce département situé au sein des locaux du Pôle Judiciaire de la Gendarmerie Nationale.

credit photo: a/c Coté Guillaume / PJGN

Les experts œuvrant dans cette matière doivent acquérir de nombreuses connaissances pour comprendre le déroulé des faits en analysant à la fois la taille et la forme des traces rougeâtres retrouvées sur les scènes d’infractions (crime ou accident).

Ils s’appuient sur une classification des traces, fruit de plusieurs d’années d’études leur permettant ainsi de comprendre la manière dont le liquide découvert s’est retrouvé à cet endroit précis et de déterminer la force des coups et le type d’arme utilisé. Ces éléments communiqués aux enquêteurs pourront éventuellement guider ces derniers dans les hypothèses de scénarii.

Ces experts sont également capables de rechercher des traces effacées, autrement dit de révéler des traces qui auraient été intentionnellement supprimées. Le quotidien rappelle le l’affaire judiciaire du Grand Bornand en Haute-Savoie en 2003 où le travail de ces experts avait largement contribué l’élucidation de l’enquête.

La Gendarmerie est dotée d’une chaîne criminalistique dans laquelle on retrouve notamment aux échelons départementaux des personnels militaires œuvrant dans la police technique et scientifique, les Techniciens en Identification Criminelle, que les experts sont amenés à guider dans leurs prélèvements ou dans leurs analyses.

Par ailleurs, les experts spécialistes en Hémato-Morphoanalyse de l’IRCGN sont également amenés à se déplacer sur les lieux pour des cas complexes et graves nécessitant d’avantage de matériels (environ 150Kg de matériels de prélèvements, de produits chimiques, du laser scanner …).

Les échanges avec leurs homologues étrangers sont réguliers leur permettant d’enrichir leurs connaissances mutuelles dans le domaine. En juin dernier, l’IRCGN a notamment organisé dans ses murs une conférence internationale d’une semaine avec 120 experts provenant de 25 pays sur ce sujet.

Retrouvez le témoignage complet de notre experte en Hémato-morphologie :

https://www.20minutes.fr/faits_divers/2570575-20190820-vrais-experts-dexter-gendarmes-lisent-traces-sang?fbclid=IwAR2_Pxcw2kyyL0zNuItmVTbjoFqCQ1sNRbEfrb624uFbTppQAzWo_4nsGQI

Actualités


EUROPOL et SCRCGN une collaboration active et fructueuse

Une délégation de 16 officiers du SCRCGN conduite par le général...

Les produits de marquage codés au service de la santé

Dans le cadre de la pandémie Covid 19, les experts de l'IRCGN ont apporté...

Les experts du PJGN à Satory pour l’Edition spéciale du 14 juillet sur France2

VU SUR FRANCE 2 : " Reconstitution d'une scène de crime en direct"