Projection opérationnelle UGIVC - crash mirage 2000D

Le 9 janvier 2019 vers 11h30, la gendarmerie est avisée de la disparition d’un avion de chasse de type Mirage 2000 D. L’aéronef qui a décollé de la base aérienne (BA) 133 de Nancy-Ochey (54) à 10h08, avec à son bord un pilote et un navigateur officier des systèmes d’arme (NOSA), devait se poser à 11h50 à la BA 116 de Luxeuil-Saint-Sauveur (70), située à environ 150 km.

Dès le 9 janvier, plusieurs débris sont découverts sur la commune de Mignovillard (39 – ZGN), située à 850 d’altitude, à 15 km au sud-ouest de Pontarlier (39 – ZPN).

La SR GAIR, chargée des investigations, sollicite l’engagement de l’IRCGN qui projette 14 militaires composés de 3 experts en modélisation 3D de scène de crime, 2 experts en médecine légale, 1 expert en odontologie, 2 experts en empreintes digitales, 5 experts biologistes armant le laboratoire mobile d’analyses ADN et 1 logisticien.

 

Dès leur arrivée sur place, les militaires de l’IRCGN procèdent dans des conditions climatiques extrêmes et polluées par le crash de l'avion à la modélisation de la zone d'impact et au relevage des premiers fragments humains. L'analyse immédiate des prélèvements ADN au sein du laboratoire mobile a permis de prononcer l'identification formelle du pilote et de la navigatrice en moins de 24 heures.

Actualités


Les experts du PJGN à Satory pour l’Edition spéciale du 14 juillet sur France2

VU SUR FRANCE 2 : " Reconstitution d'une scène de crime en direct"

Le PJGN impliqué lors de contrôles coordonnés d'envergure

Le 9 juin 2021 était organisée une vaste opération de contrôle...

Des travaux de recherche universitaires co-financés par la Gendarmerie : pourquoi pas le vôtre ?

La Gendarmerie a décidé de co-financer des travaux de recherche universitaires...