Un forcené retranché se rend au GIGN

Un forcené, qui s'était retranché à son domicile à Barbezieux (16), se rend au Groupe d'Intervention de la Gendarmerie Nationale par la négociation.

Ce mercredi 29 février en début de matinée, un homme se retranche à son domicile à Barbezieux (16), après avoir violenté sa compagne la veille au soir. 

Un dispositif de surveillance et de protection est mis en place, renforcé par les unités de la compagnie de Cognac et par les 3 Pelotons de Surveillance et d'Intervention de la Gendarmerie (PSIG) du groupement de le Charente. Deux négociateurs régionaux entament de longues négociations.

Le jeudi 1 mars, en fin de matinée, une section de la force d'intervention du GIGN arrive sur les lieux. A 12h40, les négociateurs du Groupe d'Intervention de la Gendarmerie Nationale permettent la reddition de l'individu, qui est interpellé sans résistance.

Actualités


Prise de commandement du général de brigade Ghislain Réty au GIGN

Le général Ghislain Réty s’est vu remettre le commandement...

Les gendarmes du GIGN participent au championnat national de cross country

Treize gendarmes du Groupe d'Intervention de la Gendarmerie Nationale (GIGN) ont...

Communiqué de presse du GIGN

Suite à la parution d’articles évoquant une lettre anonyme...