Un forcené retranché se rend au GIGN

Un forcené, auteur présumé d'un homicide, se rend au Groupe d'Intervention de la Gendarmerie Nationale par la négociation.

Ce samedi 11 février vers 2h00, à Nieul-le-Dolent, en Vendée, un homme ouvre le feu sur sa belle-fille puis se retranche dans son domicile.

La gendarmerie met aussitôt en place un périmètre de sécurité. Des négociateurs régionaux(1) sont engagés.

Une section du GIGN arrive sur les lieux vers 12h45. Après une reprise de contact avec le négociateur, l'individu accepte de se rendre sans difficulté. A 14h15, l'homme est interpellé par les gendarmes du Groupe d'Intervention de la Gendarmerie Nationale.

(1) La Gendarmerie Nationale possède actuellement , sur le territoire national et dans les Dom Tom, 280 négociateurs régionaux, tous formés et recyclés par la cellule négociation du GIGN.

Actualités


Prise de commandement du général de brigade Ghislain Réty au GIGN

Le général Ghislain Réty s’est vu remettre le commandement...

Les gendarmes du GIGN participent au championnat national de cross country

Treize gendarmes du Groupe d'Intervention de la Gendarmerie Nationale (GIGN) ont...

Communiqué de presse du GIGN

Suite à la parution d’articles évoquant une lettre anonyme...