GIGN : Prise d'otage à la maison centrale d'Ensisheim

Le Groupe d'Intervention de la Gendarmerie Nationale (GIGN) a mis fin à la prise d'otage à la maison centrale d'Ensisheim (68), par la négociation.

Ce mercredi 14 août vers 8h30, un détenu prend en otage une surveillante dans la maison centrale d'Ensisheim, en la menaçant avec un couteau. Le groupement de gendarmerie départementale du Haut-Rhin a immédiatement déployé un dispositif important et des négociateurs régionaux sont engagés en liaison avec la cellule nationale de négociation du Groupe d'Intervention de la Gendarmerie Nationale.

Dans l'après-midi une section de la Force Intervention du GIGN et des négociateurs de l'Unité arrivent sur place en hélicoptère.

Vers 22h30, Les négociateurs permettent la libération de l'otage et la reddition de l'individu, qui est interpellé sans résistance par le GIGN.

La surveillante est saine et sauve. Le détenu, récidiviste, est placé aussitôt en garde à vue.

Actualités


Prise de commandement du général de brigade Ghislain Réty au GIGN

Le général Ghislain Réty s’est vu remettre le commandement...

Les gendarmes du GIGN participent au championnat national de cross country

Treize gendarmes du Groupe d'Intervention de la Gendarmerie Nationale (GIGN) ont...

Communiqué de presse du GIGN

Suite à la parution d’articles évoquant une lettre anonyme...