Frédéric Mortier, honoré par la Nation

Le 19 janvier 2007, à Gensac-sur-Garonne, le gendarme Frédéric Mortier du GIGN perd la vie à 34 ans au cours d'une intervention face à un forcené retranché et armé.
Le Major Mortier, mort en opération, est honoré par la nation au cours d'une cérémonie très émouvante dans son village de Ledat (47).

C'est par une décision conjointe en date du 6 novembre 2013 que le ministère de l'Intérieur et de la Défense ont accordé ce statut de « mort au service de la nation » au militaire d'élite du Groupe d'Intervention de la Gendarmerie Nationale. Inhumé dans le caveau familial du
Lédat, à côté de Villeneuve sur Lot, il repose désormais en paix auprès des siens.

La gendarmerie organisait le 9 juillet 2014, une prise d'armes à l'occasion de l'inauguration de la plaque commémorative de l'un des siens, mort en service. C'est en présence de la famille, des autorités politiques, civiles et militaires de la région, des anciens combattants et des portes drapeaux que cet hommage a été rendu.
Une délégation d'une dizaine de membres du GIGN avait souhaitée être présente dont deux d'entre eux se trouvaient aux côtés de Frédéric Mortier quand il a reçu la chevrotine mortelle.

Actualités


Prise de commandement du général de brigade Ghislain Réty au GIGN

Le général Ghislain Réty s’est vu remettre le commandement...

Les gendarmes du GIGN participent au championnat national de cross country

Treize gendarmes du Groupe d'Intervention de la Gendarmerie Nationale (GIGN) ont...

Communiqué de presse du GIGN

Suite à la parution d’articles évoquant une lettre anonyme...