L'Internet des objets à l'épreuve de la criminalistique numérique (RGN 268)

Par François BOUCHAUD, capitaine de gendarmerie, Centre de lutte contre les criminalités numériques

"La criminalistique numérique a été popularisée avec le développement et la diffusion des séries télévisées telles que NCIS ou Les experts. À ses débuts, elle résulte de demandes opérationnelles des Forces de Sécurité Intérieure (FSI), dans le cadre d’une enquête sur un crime impliquant l’appropriation du système informatique, généralement un ordinateur personnel, un téléphone portable ou un serveur. Cependant, les enquêtes médico-légales numériques ne se limitent pas aux affaires de cybercriminalité telles que l’accès ou sa tentative non autorisés à un système de traitement automatisé de données ou la diffusion de contenus d’exploitation sexuelle de mineurs. De plus en plus, elles sont également présentes dans des activités criminelles impliquant l’utilisation d’un appareil informatique ou numérique, comme dans les cas de trafic ou de blanchiment d’argent dans lesquels l’appareil numérique constitue le vecteur de l’infraction."

Document(s) lié(s):

Actualités


La place de la police municipale au sein du continuum de sécurité

Atelier de recherche le 9 décembre 2021, de 9h00 à 12h30, à...

Remise des Palmes académiques

Le Cdt Benoît Haberbusch, chef du Département Stratégie Recherche...