Commandement des écoles de la gendarmerie nationale (CEGN)

Créé en 1959, l'état-major du commandement des écoles de la gendarmerie nationale est implanté à Rochefort-sur- Mer (Charente-Maritime) sur l'emprise de l'ancien hôtel de la Marine.

 

Le CEGN, anime et coordonne l’action de 8 écoles de formation pour officiers, sous-officiers et volontaires, 14 centres de formation et de perfectionnement, un centre de production multimédia, auquel il faut ajouter le centre de formation des dirigeants à Paris, et le musée de la gendarmerie de Melun. Ses missions principales sont :

• de mettre en œuvre la politique de formation décidée par le directeur général,

• d'assurer les actions de formation initiale au profit de tous les militaires d'active de la gendarmerie, qu'ils soient officiers, sous-officiers ou volontaires, ainsi que les actions de formation continue confiées aux organismes de formation spécialisée qui lui sont subordonnés, au profit de militaires préalablement sélectionnés,

• de suivre les évolutions pédagogiques innovantes et d'en développer les méthodes applicables pour l'ensemble des actions de formation conduites au sein de la gendarmerie,

• d'élaborer et de diffuser la documentation d'instruction à laquelle les militaires des unités opérationnelles et de soutien peuvent se référer, soit à l'occasion du service, soit lors de la préparation à certains concours ou examens internes,

• d'évaluer et de contrôler la qualité des formations dispensées.

 

Presque un quart des effectifs de la gendarmerie passe par un centre ou une école de formation représentant pour 2021 :

• 10 200 élèves sont entrés en formation initiale, soit environ

              - 4 100 élèves-gendarmes et sous-officiers CSTAGN

              - 5 800 élèves gendarmes adjoints volontaire (GAV)

              - 300 élèves- officiers.

• 17 000 personnels en formation continue.

Des fonctionnaires d'autres administrations, des stagiaires étrangers, bénéficient également d'une formation dans les écoles ou les centres.

Les écoles et centres comptent également

• 1 200 encadrants,

• 180 parcours de formation,

• 468 actions de formations avec 2 000 modules d’enseignement à distance.

 

crédit photo: madphoto

 

ll est envisagé le transfert d’une partie des compétences de la sous-direction des compétences de la direction générale de la gendarmerie nationale (DGGN) vers le commandement des écoles (CEGN). L’ « opérateur recrutement formation » (ORF) qui sera créé a vocation à assurer les missions d’ingénierie en matière de recrutement et de formation

 

Cette décision permettra à la gendarmerie nationale de disposer sur un seul et même lieu d'un outil intégrant les fonctions de conception et de mise en œuvre, dont l' objectif premier est de renforcer l’efficience de l’appareil de formation.


 

Actualités


Centenaire de la gendarmerie mobile : une cérémonie de remise des drapeaux 09 novembre 2021

Le 9 novembre 2021, sept groupements de gendarmerie mobile se sont vus remettre...

Épreuves de sélection des gendarmes spécialistes montagne

Dans le cadre du recrutement annuel des spécialistes montagne servant en...